Question d'écrivain ...

Il s'agit là d'une question cruciale : lire un livre (un roman policier, un roman d'amour, un nouveau roman ou un roman d'aventure) est-il une distraction (ou un moyen de comprendre la société actuelle) ? Le débat est ouvert et le romancier reste dubitatif sur son orientation littéraire.


Pensez-vous que les écrivains connus (LEVY, MUSSO, DE ROSNAY, HOUELLEBECQ, NED ou VARGAS) doivent évoquer les dangers de l'islamisme en France, le conflit en Syrie, le virus Ebola ou la grève des médecins libéraux ? En principe, un artiste ne suit aucune règle (ou recette de cuisine) lorsqu'il réalise son œuvre. Le romancier travaille dans cette même logique, car il obéit seulement à son inspiration et à son talent.


Pour ma part, moi François Ned, je n'écrirai aucun roman « marketing », comme je les appelle, à la différence de certains de mes collègues. Certes, il me serait facile de vous concocter un bon ouvrage mettant en scène un médecin d'une ONG française pris dans la tourmente syrienne, qui tombe fou amoureux d'une infirmière musulmane et intégriste. En 240 pages, je pourrai vous décrire l'impossibilité de leur amour et faire mourir l'un des deux du virus Ebola, en évoquant en filigrane la gréve des médecins généralistes en France. Je suis certain que mon roman remporterait un prix littéraire, que les éditeurs seraient à mes pieds et que les critiques m'encenseraient.


Néanmoins, ce joli rêve ne se réalisera pas, car j'ai choisi de rester libre de mes sujets et je n'ai jamais été attiré par les sirènes de la gloire et d'un certain milieu littéraire « soi-disant branché ». Je profite de la liberté qui m'est offerte (pour combien de temps encore ?) d'écrire des livres (romans policiers, romans d'aventure, romans d'amour et nouveaux romans) qui me plaisent et qui intéressent mon public, guidé seulement par ma plume, mon désir de faire partager mes histoires et mon souci de faire plaisir à mon lectorat. Est-ce la bonne voie pour un écrivain ? Que pensez-vous du choix de François Ned ?

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    mazauric (mercredi, 07 janvier 2015 17:46)

    Une personne qui écrit des romans doit forcément parler de sujet d'actualité. Regarde l'attentat de ce soir a Charlie Hebdo, aussi horible que ça puisse être, ça ferait certainement un bon sujet de roman (tu glisses une belle histoire de cul et des considérations idéalistes et tu la ton bouquin. Joël

  • #2

    Faby.adelaou (mercredi, 18 février 2015 18:05)

    Je pense que ta position est courageuse, surtout à notre époque, car il y a plein de nains rampants, qui passent leur temps à laisser les bottes des chefs et des dictateurs. En plus, si tu travailles dans ta passion, c'est super car peu de gens peuvent en dire autant surtout avec le chômage actuel, la crise et tous les problèmes du moment. Un seul moment: continue dans cette voie et vis vraiment ta passion!

  • #3

    AHOUSSAMI (lundi, 02 mars 2015 12:05)

    En fin de compte un écrivain qui interesse les gens doit raconter une histoire insolite ou hors du commun. Moi je lis des romans pour ça. Par exemple ton polar (Vacances Corsées) avec des taupes carnivores, ç'est vachement bien fait et on y croit de A à Z. C'est ça d'important chez un écrivain. On attend ton nouveau bouquin pour bientôt?