Nouveau roman : un courant littéraire novateur

 

En commençant dans l'écriture, j'ai voulu suivre le courant du nouveau roman (ou roman à lire) pour son originalité et pour son refus des conventions. Ce choix n'a pas été facile à prendre, car il s'agissait d'un exercice difficile, mais je savais que je pouvais y arriver.

 

Mais, me direz-vous, comment définir le nouveau roman (ou roman livre) ? Ce mouvement littéraire a vu le jour au XXe siècle et son fondateur est certainement Bernard Dort (en 1955). Il précède de peu la « Nouvelle Vague », dont certains lecteurs ont entendu parler.

 

Plus tard, des écrivains talentueux, comme Alain Robbe-Grillet, Marguerite Duras et Claude Mauriac, ont continué à perpétrer le nouveau roman (et roman livre), mouvement phare et emblématique d'une certaine tradition littéraire.

 

Pour ma part, dans chacune de mes œuvres, je me suis attaché à moderniser le genre romanesque, avec la mise au second plan de l'intrigue et des personnages, en privilégiant le renouveau et l’événement, en appliquant ainsi les préceptes du nouveau roman (et du roman à lire).

 

Par exemple, dans mon roman « Dictature Familiale », ce n'est pas le récit qui est important, ni les dialogues, ni les personnages. Le point fondamental demeure le conflit passionné et violent entre une mère et son fils, qui coûtera la vie à Jacques Saro. Le lecteur aura certainement compris l'élément central de l'ouvrage et le message de l'écrivain das ce roman à lire.

 

Ainsi, en parcourant mes œuvres, vous découvrirez mes expérimentations littéraires sur le thème du nouveau roman (et du roman livre), en lisant Bonjour Copain, Vacances Corsées, Dictature Familiale et l'Intelligence de l'Optimisme … Bonne lecture à tous et excellents nouveaux romans (ou romans à lire) !