Un huis-clos familial, ça vous kiffe ?

 

 

 

 

Connaissez-vous le Costa-Grava en Amérique Centrale ? Ce nouveau roman (ou ce roman à lire) vous offre un voyage gratuit pour visiter le pays ...

 

 

Jacques SARO pensait avoir enfin réussi sa vie. Après des débuts difficiles, il était devenu le Président d'un État d'Amérique Centrale. Son quotidien avait évolué et il avait le sentiment d'avoir atteint son but. Malheureusement, il voit soudain arriver sa mère, le démon de son enfance. 

 

San Miguel (Costa-Grava), un matin de juin … Jacques Saro - le nouveau dirigeant - prononce un discours à la tribune. Les reporters du monde entier retransmettent l'événement et cela attire l'attention de Pauline, qui n'a plus de nouvelles de lui depuis longtemps. Accompagnée de son ex-mari, elle décide de le rejoindre et ils partent pour l'Amérique Centrale … pour lire la suite ... 

 

 

Dans ce nouveau roman (ou ce roman livre), le lecteur apprendra comment une femme dominatrice arrive à supprimer son fils. Grâce à DICTATURE FAMILIALE, il découvrira pourquoi cette mère décide de tuer son enfant. Repoussant les frontières des sentiments, François Ned signe là un roman d'aventure (et un roman à lire) d'une rare intensité.  

 

Ce nouveau roman (ou roman livre) est sorti en version classique et en ebook (roman en ligne).

 

 

Laissez-moi vous raconter un anecdote à ce sujet:  

 

Lors de la parution de ce roman à lire (ou roman  livre), j'ai été surpris de son succès auprès du public, qui dépassa toutes mes attentes. Quelques jours plus tard, je reçu un mail d'un éditeur parisien, qui me proposait un contrat d'édition à des conditions très avantageuses pour ce nouveau roman.  

 

Je précise que je n'avais jamais sollicité cet éditeur, ni aucun de ses collègues pour l'édition de ce roman à lire.  

 

Souhaitant rester indépendant, je déclinais son offre pour mon roman livre. Pendant plusieurs jours, je reçus de nombreux courriels de cette personne avec des propositions plus alléchantes les unes que les autres pour ce nouveau roman.  

 

Comme je refusais toujours ses contrats, il changea de ton et, devenant cassant et agressif, il m'indiqua que, si je refusais, il ferait en sorte de briser ma carrière et que mes nouveaux romans (ou romans livre) seraient refusés par les éditeurs. Je lui conseillais alors de se calmer, en lui répétant que j'étais libre de diffuser mon roman à lire comme je le souhaitais et que je n'avais d'ordre à recevoir de personne. Je n'entendis plus jamais parler de ce monsieur ...  

 

Cet anecdote illustre bien les réactions de certains éditeurs, qui se croient tout permis et qui entretiennent parfois des relations équivoques avec leurs écrivains. Pour toutes ces raisons, je préfère de loin mon indépendance et ma liberté pour mes nouveaux romans. Qu'en pensez-vous ?

 

Annuaire gratuit